BENEO

BENEO investit dans les péniches et réduit ainsi ses émissions de CO2 de 20 %

BENEO va réduire de moitié son trafic routier en augmentant les volumes transportés par voie fluviale

Le groupe BENEO, leader mondial dans le domaine des ingrédients fonctionnels, a investi un million d’euros dans le transport fluvial pour réduire sa dépendance vis-à-vis du transport routier. Le projet porte notamment sur l’augmentation de la capacité de déchargement de l’usine d’amidon de riz située à Wijgmaal, près de Louvain. Il permettra à BENEO de transporter les deux tiers de sa marchandise en péniches, ce qui réduira de 20 % par an les émissions de carbone liées à l’acheminement de riz depuis le port vers l’usine.

Le transport fluvial fait partie de l’héritage de l’usine BENEO de Wijgmaal puisque c’est en 1856 que les premières péniches furent utilisées pour y acheminer depuis les ports belges le riz importé d’Asie, avant d’être supplantées au fil des ans par le transport routier. BENEO a toutefois identifié que le transport par péniche constitue une plateforme logistique plus durable et dans laquelle il convient d’investir pour l’avenir.

Avant ce nouvel investissement, un tiers du riz traité par l’usine de Wijgmaal y était acheminé par une péniche au rythme de 45 rotations par an. Le reste de la marchandise parcourait par voie terrestre les 320 km qui séparent l’usine du des ports d’Anvers et de Seebruges. Le point de déchargement le long du canal constituait un goulot d’étranglement, ce qui ne permettait tout simplement pas d’augmenter le nombre de transports fluviaux.

Suite à l’investissement de BENEO dans du matériel de déchargement de plus grande capacité et au projet conjoint de reconstruction du quai avec l’agence du gouvernement flamand De Vlaamse Waterweg nv (gestionnaire des voies navigables en Flandre), le point de déchargement peut désormais accueillir deux péniches au lieu d’une seule. Ce nouveau système permet de décharger plus de deux fois plus de riz par heure, ce qui réduit considérablement la durée des cycles.

«S’il nous fallait jusqu’à présent trois jours pour décharger une péniche, dorénavant 16 heures suffisent. Cela nous a permis d’affréter une seconde péniche. Il en résulte que l’usine reçoit maintenant les deux tiers de son riz par péniche et plus qu’un seul tiers par camion», indique Roland Vanhoegaerden, administrateur délégué opérations des ingrédients dérivés du riz chez BENEO.

La montée en puissance du transport par péniche se traduit par de considérables avantages pour l’environnement, sachant que le transport routier émet en moyenne 115 g de CO2 par tonne-km[1], alors que le transport par péniche n’en émet que 50 g. En doublant les volumes acheminés par voie fluviale, BENEO réduira chaque année de moitié les trajets en camion depuis et vers Wijgmaal. Les émissions de CO2 liées à l’acheminement du riz du port à l’usine seront réduites de 20 % par an, contribuant ainsi aux efforts de l’ensemble du groupe BENEO en faveur du développement durable.

«Chez BENEO, nous cherchons constamment à améliorer notre performance environnementale. Nous sommes profondément engagés à préserver la planète et ses habitants par tous les moyens à notre portée, que ce soit par la valorisation des matières premières ou par la réduction continue de notre consommation d’eau et d’énergie, ainsi que de nos émissions de CO2. Notre programme de développement du transport fluvial y contribue et démontre que des objectifs de durabilité et de rentabilité peuvent être compatibles», ajoute M. Vanhoegaerden.

La réduction du trafic routier bénéficiera également à l’environnement local. L’usine BENEO de Wijgmaal est située au cœur d’une zone urbaine et l’utilisation accrue des péniches réduira les embouteillages et les nuisances sonores dans le voisinage.

Le développement des capacités de transport en péniche de BENEO s’inscrit également dans le cadre des plans d’expansion de la production de l’usine de Wijgmaal. Un investissement de 50 millions d’euros augmentera la capacité de production de 50 % d’ici mars 2022, ce qui permettra à BENEO de répondre à la demande croissante d’amidon de riz, stimulée par les nouvelles tendances en matière de labellisation écologique. D'ici trois à quatre ans, BENEO s'attend à ce que les volumes auront atteint un niveau qui nécessitera une troisième barge pour transporter les matières premières.

«Pour garantir la sécurité de l’approvisionnement, nous voulons maintenir un modèle logistique multimodal plutôt que de dépendre d’un seul mode de transport. Mais nous tenons tout de même à augmenter la part du transport fluvial dans la mesure du possible car, si la péniche est l’un des plus anciens moyens de transport de marchandises à l’intérieur des terres, elle est aussi l’un des plus fiables, des plus rentables et des plus durables», ajoute M. Vanhoegaerden.

Service lecteurs

BENEO
Maximilianstraße 10
68165 Mannheim
Germany
+49 621 421 148
www.beneo.com
@_BENEO
BENEO

Notes aux journalistes

À propos de BENEO Wijgmaal

L’usine BENEO de Wijgmaal, anciennement connue sous le nom de Remy Industries, est un véritable champion caché de Flandre. Bien que la récolte de riz soit principalement importée d’Asie du Sud-Est, l’usine produit plus de la moitié de l’amidon de riz du monde. Elle a été fondée par Édouard Remy en 1856 et est restée entre les mains de la famille jusqu’au début du 20ème siècle. Au début des années 1990, un investisseur allemand, Rutgers, a permis d’installer une toute nouvelle ligne d’amidon dans le cadre d’une modernisation visant à réduire les coûts d’exploitation de l’usine. En 2001, l’usine Remy a été acquise indirectement par Südzucker, dont le siège social est en Allemagne, par le biais de ses activités de la Raffinerie Tirlemontoise. En 2007, Südzucker forme le groupe BENEO pour fonder une nouvelle unité commerciale d’ingrédients à trois volets, composée de l’usine Remy à Wijgmaal, ainsi que des entités Orafti (à Oreye, près de Liège) et Palatinit (à Mannheim, en Allemagne).

À propos de BENEO

BENEO produit des ingrédients fonctionnels dérivés de la chicorée, de la betterave sucrière, du riz et du blé. C’est le partenaire idéal pour quiconque souhaite améliorer les caractéristiques nutritionnelles et technologiques d’un produit alimentaire. Le groupe emploie plus de 1000 personnes et possède des unités de production en Belgique, au Chili, en Allemagne et en Italie.

Pour obtenir de plus amples informations sur BENEO, veuillez consulter le site www.beneo.com ou suivez BENEO sur: @_BENEO et www.linkedin.com/company/beneo.

Related images

BENEO investit dans les péniches et réduit de 20 % ses émissions de CO2. (Photo: BENEO, PR005)

 

Editorial enquiries

Claudia Meissner
Head of Corporate Communication
BENEO

+49 621 421 148
claudia.meissner@​beneo.com

Josina van der Velden
EMG

+31 164 317 014
jvandervelden@​emg-marcom.com

 

Also available in

 

Share

 

More news from